Les maires et la mairie

LOCMIQUELIC - LA MAIRIE

L'ancien logo

Le nouveau logo

Les maires de la commune

Les maires de Locmiquélic

La première mairie
Photo : ALD

Le conseil municipal devant la mairie le 26 juin 1934.
(Conseil extraordinaire suite au naufrage de la Prospérité)

Inauguration de la nouvelle mairie.
(En arrière plan la cabane qui faisait office de mairie temporaire)

Deux anciens maires - Louis LE SCOUARNEC & Emmanuel LE VISAGE
Cliché : Archives municipales - Don effectué à l'association en 2009 à l'occasion des 90 ans de la commune)

La mairie en 2009.
Cliché : LMDM/LRX - Photo prise à l'occasion des 90 ans de la commune (Tous droits réservés)

1919-1920 - Jean Louis DANIC

Jean Louis DANIC - Premier maire de la commune
1859 – 1936

Lors de la scission avec la commune mère Riantec le 19 octobre 1919, le tout premier maire élu sera monsieur Jean Louis DANIC, né à Riantec.  Premier maître de la Marine en retraite, chevalier de la légion d'honneur, il assumera son rôle de premier magistrat pour compter du 10 décembre 1919.

Le mandat de cette première municipalité sera cependant de très courte durée, puisqu'un arrêté préfectoral en date du 22 décembre 1919 invalidera et annulera l'élection. Le Maire et le conseil municipal démissionneront le 19 janvier 1920 avant d'être réintégrés dans leurs fonctions le 6 mars 1920. Finalement, Jean Louis DANIC démissionnera définitivement le 4 avril 1920.
Malgré le peu de temps passé aux commandes de la commune, il aura malgré tout eu le temps de faire voter la toute première taxe du premier mandat à savoir une taxe sur l’autorisation d’ouverture tardive des débits de boissons accueillant les bals de noce (1).

(1). Cette taxe sera mise en application sous le mandat de son successeur Jules LE BOURDIEC qui n'est autre que le cousin germain de Jean Louis DANIC.

Echarpe du 1er maire de la commune en 1919
Don à l'association de monsieur et madame UHUEL. Cette écharpe a été présentée au public en 2015 à l'occasion de notre exposition "Mémoires d'enfance"


1920-1931 - Jules LE BOURDIEC

Jules LE BOURDIEC - 2ème maire de la commune
1864 - 1938


Né à Lorient le 18 juillet 1864, il était Agent technique à l'Arsenal, profession appelée de nos jours "chef de travaux". Ce ne fut pas toujours chose facile pour lui de concilier sa profession avec la lourde charge de son mandat de premier magistrat de la commune, chose dont il s'acquitta pourtant avec un tel dévouement, que, dans la séance en dat du 5 avril 1925 (folio 214), la dernière réunion du conseil municipal avant les nouvelles élections, celui-ci lui adresse ses félicitations. Motif :
"Pendant toute la durée de son mandat, s'est toujours dévoué pour faire profiter la commune des améliorations dont elle avait besoin. Grâce à sa bonne administration, beaucoup de travaux ont été effectués sans pour cela grever la commune qui se libère des emprunts contractés au moyen d'annuités qui seront payées sur les ressources ordinaires".
Il en est ainsi du môle de Sainte Catherine et du chemin vicinal de Sterville. Quant à la construction de la mairie (qui sera détruite au cours de la guerre 1939-1945) elle a été complètement payée.
D'autres travaux sont à l'étude et sur le point de recevoir un commencement d'exécution. A citer notamment la construction du chemin de Kervern, les travaux d'amélioration de la cale de Pen-Mané, l'électrification de la commune etc... Il a multiplié les démarches sollicitant les concours utiles pour mener à bien toutes les améliorations dont il voulait doter la commune.
Réélu pour un second mandat, le conseil municipal, dans sa séance du 8 août 1926 (folio 379), après avoir entendu l'exposé de monsieur Scolan proposant d'adresser au maire des félicitations pour sa bonne gestion et son dévouement pour faire profiter la commune des améliorations dont elle a besoin, adresse, à l'unanimité, ses félicitations au maire.
Monsieur Jules LE BOURDIEC devait décéder le 22 décembre 1938.
Le 21 janvier 1961, le conseil municipal décide de donner son nom à la voie reliant le Driasker de Kerderff aux quatre chemins de Talhouët en passant par Kerloës.
(Don du texte fait à l'association par les archives municipales de la ville en 2009 à l'occasion de la mise en place de notre exposition sur les 90 ans de Locmiquélic)

1931-1934 - Joseph-Marie LE GARFF

Joseph-Marie LE GARFF - 3ème maire de la commune
1874 - 1952


Né le 26 octobre 1874 à Riantec (dont dépendait encore Locmiquélic à cette époque), monsieur Joseph LE GARFF sera dessinateur à l'arsenal de Lorient avant d'entrer à l'école technique supérieure des constructions navales de Brest d'où il sortira major de sa promotion. Revenu à Lorient à la salle des tracés, il y séjourne jusqu'à sa mutation à Saïgon. De retour à Lorient, il prend une retraite bien gagnée comme Agent Technique Principal le 1er mai 1921.
Cependant, pour lui la retraite ne signifiat pas inactivité; infatiguable travailleur on le retrouve géomètre, architecte officiel du canton de Port-Louis, voire juge de paix suppléant du canton et expert géomètre agréé près des tribunaux. Un bel "éventail" d'activités montarnt ses capacités.
Depuis le 12 mai 1929, il est deuxième adjoint du maire Jules LE BOURDIEC, et c'est lui qui, le 31 mai 1931, succédera à ce dernier.
Pendant son mandat, aura lieu l'aggrandissement et la rénovation du cimetière donnant à celui-ci son tracé actuel. Homme de droiture, et foncièrement bon, il accorde des subventions aux deux sociétés sportives : Les Légionnaires de Saint Michel et le Patronage Laïque.
Vivement sollicité, il se présente aux élections législatives sous l'étiquette de Républicain de gauche. Il lui manquera une centaine de voix pour couronner de belle façon son parcours et ulcéré par ce manque de soutien de sa commune, il démissionne le 25 août 1934.
Consolation : il recevra en 1935 son diplôme d'Ingénieur de l'école supérieure. Il partagera alors son temps entre voyages et enfants et le 6 mars 1952, il décède à Pen-mané chez l'un deux.
Au cours des obsèques, à la demande des enfants, aucun discours ne sera prononcé. Seul le recteur de la paroisse, entouré de la totalité du clergé, lui décernera cette belle et brève éloge "Monsieur LE GARFF a été bon pour tout le monde, Dieu sera bon pour lui".

(Don du texte fait à l'association par les archives municipales de la ville en 2009 à l'occasion de la mise en place de notre exposition sur les 90 ans de Locmiquélic)

1935-1945 - A suivre demain...

E..... - 4 ème maire de la commune
1904 - 1978

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Porro labore architecto fuga tempore omnis aliquid, rerum numquam deleniti ipsam earum velit aliquam deserunt, molestiae officiis mollitia accusantium suscipit fugiat esse magnam eaque cumque, iste corrupti magni? Illo dicta saepe, maiores fugit aliquid consequuntur aut, rem ex iusto dolorem molestias obcaecati eveniet vel voluptatibus recusandae illum, voluptatem! Odit est possimus nesciunt.