LOCMIQUELIC - L'ISERE

L'Isère,un navire emblématique coulé devant Ste Catherine

 
Mais quel est donc le lien unissant Locmiquélic et New York. Aucun sinon peut être cet emblèmatique navire coulé derrière le petit môle du port de Sainte Catherine, à savoir : la frégate "Isère".
 

 

Histoire

 
Mis sur cale le 13 juillet 1863, la frégate « Isère » ne prendra contact avec son élément que le 22 avril 1866 lors de son lancement à l’arsenal de Lorient, Son admission au service actif aura lieu en juin 1866.
Combien sont les personnes ignorant sa présence sous la mer, en rade de Lorient?  Combien savent que son épave gît devant le port de Sainte Catherine à Locmiquélic? Et combien ont connaissance que « l’Isère » est surtout connue pour avoir transporté la célèbre statue de la Liberté de Bartholdi jusqu'à New York ?
 

Les caractéristiques du navire

 
Construit sur les plans de la « Moselle »[1], transport mixte acheté en Angleterre le 23 mai 1859,  « L’Isère » est un trois mâts barque de 67,20 m de long pour 9,43 m de large dont la mise sur cale, sur les bords du Scorff, a débuté le 13 juillet 1863. Gréé pour la navigation à la voile avec 682 m2 de voilure, ce gros transporteur de la marine profite également des technologies de pointe de l'époque comme une coque en métal, une machine à vapeur de 160 ch[2] ou la propulsion à hélice.  Outre « L’Isère », et la « Moselle », la série, dite des 1200 tonneaux, comprendra treize navires dont la « Vienne », la « Dordogne », la « Durance », etc.… Trois de ces navires (Marne, Meuse et Yonne) seront rehaussés d’un pont lors d’un grand carénage en 1863.
 
Une quatorzième corvette transporteur, la « Caravane », construite 15 ans plus tard toujours sur les mêmes plans, achèvera définitivement cette belle série.
 

1866 - 1884 - CABOTAGE LE LONG DES COTES FRANCAISES


 
Pendant dix huit années, « L’Isère » va assurer de nombreuses missions de transport tant en Atlantique qu’en Méditerranée. De Lorient au Havre ou de Cherbourg à TOULON en passant par Rochefort, aucun grand port militaire ne sera oublié.
 

1884 – VOYAGE AU TONKIN


 
Le……..1884, la frégate quittera le port de Saint Nazaire pour le Tonkin (partie septentrionale du Viêtnam actuel) et ses  principaux ports, Haïphong, Tourane et Saigon qu'elle sillonnera durant presqu’une année avant de revenir en France.
 
 

DE NEW YORK A LOCMIQUELIC

 

1885 - SA PERIODE DE GLOIRE

 
C’est en mai 1885 que le navire arrivera au port de Rouen afin d’y embarquer la célèbre statue de la Liberté. Il chargera à son bord 210 caisses, 80 tonnes de cuivre et 20 tonnes d'acier qu’il livrera à New York le 19 juin 1885 après une traversé difficile ponctuée de plusieurs tempêtes en Atlantique nord.
C'est au capitaine de vaisseau Gabriel LESPINASSE de SAULNE, né à Toulouse le 11 juillet  1846, que le gouvernement Français confiera cette mission honorifique de porter au peuple américain la statue. Une reproduction miniature de la statue lui sera offerte lors de l’inauguration.
 

La statue de la Liberté de Bartholdi
 

SON ARRIVEE DEVANT LOCMIQUELIC


 
De retour à Brest à l'automne 1885, la frégate « Isère » y subira une grande refonte en 1904, durant laquelle elle recevra une nouvelle machine avant sa remise en service. En 1908, le navire marche mal et vu l’état de sa coque, sa mise à la retraite est décidée. C’est à l’arsenal de Rochefort que son désarmement aura lieu en décembre 1909.
Condamnée en mars 1911, sa coque, remorquée par le « RENNE », quittera Rochefort en avril 1824 en direction de Lorient où elle servira de ponton.  Durant son transfert, le convoi sera pris dans une tempête et devra relâcher à Quiberon le 27 avril 1824.
A son arrivée à l’arsenal de Lorient le 29 avril 1924, elle sera utilisée comme ponton sur la rive droite du Scorff jusqu’en juin 1940 date à partir de laquelle elle servira à l’accostage des U-Boat Allemands. Elle verra également accoster les canonnières « Audacieuse » et « Surveillante ». En mars 1941, le ponton « Isère » quittera définitivement les rives du Scorff pour celles du Ter[3] et sa sombre base de sous-marins où elle sera touchée par les bombardements du 13 février 1943.
Sabordée par les Allemands en 1945, puis dynamitée en 1990 afin de permettre l’agrandissement et l’accès du port de plaisance de Locmiquélic sa coque gît toujours par 9 mètres de fond dans le petit chenal face au môle de sainte Catherine.
Dans un extrait du journal « Le Télégramme » en date du 3 mars 2009, on y découvre que : «  grâce au travail de passionnés, l’Isère continue de vivre en 3D sur les écrans de l'association ………… musée sous-marin MSMPL.. » . Il est même précisé que « On y découvrirait très clairement qu'une forêt de laminaires et de spirographes (vers marins) ont colonisé l'épave ».
 
(Extrait de l'exposition proposée par l'association en 2009 à l'occasion des 90 ans de la commune)
 

2015 - LOCMIQUELIC FETE L'ISERE

 

 
Les 4 et 5 juillet Locmiquélic fête l'Isère. Une réplique miniature de la statue de la Liberté ainsi que des panneaux explicatifs sont mis en place sur le port de Sainte Catherine, rappelant aux promeneurs que l' épave gît en bordure des pontons, lieu où le navire a fini sa carrière en 1945.
 


Une exposition plus complète est régulièrement présentée par "La Mémoire Des Minahouets" lors de fêtes maritimes dans la région. Vous souhaiteriez la voir présentée lors de l'une de vos manifestations..., n'hésitez pas à nous contacter (lien en bas de page du site)

Revivez aussi en images ces deux journées de fête dans l'onglet
http://la-memoire-minahouets.reseaudesassociations.fr/fr/information/41213/edition-2015-isere-1
 
En décembre 2017, un livre "Les 3 vies de l'Isère" écrit par l'ami Bernard Margerie est édité et proposé au prix de 12€.
Pour vous le procurer :
Bernard Margerie
Brunenant
56520 GUIDEL
Tel : 06 14 35 86 50
Mail : bernard.margerie@wanadoo.fr