MINAHOUET

 

De quoi, de quoi un minahouet dans mon canot... "cassé mon voile, déchiré ma mat..."

(Expression locale bien connue des anciens...)
 

 Photos de minahouets en action
 

Minahouet, vous avez dit Minahouet...   

Des minahouets, vous en croisez ou vous en côtoyez tous les jours que ce soit à l’arsenal, dans la vedette, sur les quais des cinq ports de Lorient où d’ailleurs. Leur endroit de prédilection reste cependant la terre sainte et plus particulièrement Locmiquélic puisqu’ils y ont, selon certains, leurs origines. Depuis fort longtemps, seuls les habitants de Locmiquélic portent collectivement ce sobriquet.  Ne leur demandez pas pourquoi on les surnomme ainsi ?  Vous risqueriez d’y perdre vous-même votre latin tant le sujet peut déclencher de polémiques sur l’origine de cette appellation  (contrôlée) dont certains sont forcément sûrs de détenir la vérité. Bien entendu, chacun à la sienne et même les passionnés qui se sont penchés sur le sujet  n’arrivent pas à se mettre d’accord. Seul l’outil que leurs ancêtres auraient utilisé et portaient à la ceinture semble être le point commun les rassemblant sur ladite origine du surnom.
Mais quel était cet instrument ? Il y a bien entendu la mailloche à fourrer les cordages que l’on trouve encore en service, le rondin de bois ou la planchette muni d’un fouet servant à raidir les haubans de hune ou de perroquet qui ont totalement disparus de nos jours, mais également différents outils de perçage tel l’alène ou poinçons des voiliers, cordonniers et autres bourreliers, tous adaptés à des usages particuliers. En parlé breton, on retrouve bon nombre d’expressions ramenant à des instruments divers et pointus. Certaines, plus grivoises désignent en langage populaire le sexe masculin, d’autres parlent de moines en quête d’aventure… sortis des bois de l’ile voisine de St Michel…Mais là, honni soit qui mal y pense… .



Différents types de Minahouets (Photo LMDM/PYF)

 
A ce jour, le mystère demeure donc et rien ne permet d’affirmer l’origine du sobriquet de cette population principalement composée de marins ou vivant des métiers de la mer.


L'équipage du chalutier "Minahouet"

 
La Mémoire Des Minahouets participe au devoir de mémoire en collectionnant entre autre ceux encore utilisés il y quelques décennies par les gréeurs des différents chantiers navals. Elle possède en son sein, un charpentier de Marine qui a aussi reconstitué nombre de répliques de ceux  que l’on retrouve dans les dictionnaires de Marine français ou étrangers mais aussi de ceux des vestiges datant du 2° siècle retrouvés dans les vases du port de Marseille et conservés au musée d’archéologie de cette ville.

(Photo en cours de transfert)
Présentation du minahouet au musée des thoniers d'Etel par Pierre-Yves FAYOT, Pol Calloc'h et Christian LE ROUX (Photo LMDM/LRX)


Présentation à la presse de la machine réalisé par Pierre-Yves FAYOT (Photo LMDM/LRX)

 
Les objets collectés ont pris place sur différents panneaux afin d’être présentés aux visiteurs lors de manifestations sur le monde maritime. Une machine a également été confectionnée afin de les initier au fonctionnement,  simple mais efficace, du fourrage des cordages. Une récente présentation lors de la fête consacrée à « L’Isère », mythique navire ayant transporté la statue de la Liberté à New York et coulée devant Locmiquélic, a permis aux néo-Minahouets de découvrir histoire et objets  sur le port à l’origine du village.   Libre à eux d’interpréter à leur façon la grande histoire des Minahouets qui souhaitons le, gardera son mystère encore longtemps. Mais ne serait ce pas de cette manière que toute la magie du charme opère ? 
Remerciement à notre ami Nicolas du radier
 

Démonstration de l'utilisation du Minahouet (Photo LMDM/LRX)

  Vous désirez tout connaître sur cette expression locale,  sur l'histoire de cet outil ou sur le sobriquet attribué à nos concitoyens? nous vous invitons à vous procurer le fascicule n° 5 du CHL auquel Christian & Pierre-Yves ont contribués.


Couverture du n° 5 Spécial Minahouet
 

Cliquez sur le logo pour revenir à l'accueil