La Mémoire Des Minahouets

La Cotriade

(Document Christian LE ROUX - ©2019/LMDM/LRX/FdLang-Cotriade)


1 - Logo LMDM couleur.1.jpg
Image par défaut

Prière à bord avant de servir la cotriade
Carte postale - collection privée  Christian LE ROUX

Image par défaut

Le panier en osier servait à transporter la godaille
Photo : Christian LE ROUX - ©2019-LMDM/LRX/100ans Locmi/FdLang-Cotriade

2019-IMG-20190813-WA0001.jpg

Préparation de la cotriade à Sainte Catherine
Photo : Christian LE ROUX - ©2019-LMDM/LRX/FdLang-Cotriade

La Cotriade

Etymologiquement la cotriade tire son nom du breton "Kaoteriad" qui signifie contenu d'une marmite

Origine

Si la cotriade d'aujourd'hui est riche et copieuse en poissons, crustacés et autres légumes , il est bon de rappeler qu'à son origine, ce plat rudimentaire originaire de Bretagne sud, se partageait au retour de la période de pêche communément appelée marée.

On la retrouve sous différente appelations selon les régions. Bouillabaise en méditérannée, Ttoro Basque, Chaudrée en Vendée.

Le patron offrait une partie de la pêche ne pouvant être vendue pour la préparation de ce plat traditionnel de poissons. Patron et marins de l'équipage mangeaient ensembles cette cotriade souvent préparée et servie dans l'arrière salle d'un débit de boissons.

Cette pratique populaire dont on trouve trace en 1877, disparaîtra après guerre au profit de "La Godaille".

Contrairement à aujourd'hui, celle-ci était composée à son origine des rebus de la pêche répartis entre chaque marin par le patron.



Préparation des demoiselles 3

Préparation de la cotriade
Photo : Christian LE ROUX - ©2018-LMDM/LRX/FdLang-Cotriade

Lang 2017-64.jpg

Préparation de la cotriade
Photo : Christian LE ROUX - ©2018-LMDM/LRX/FdLang-Cotriade

Druide Jean Louis

Préparation de la cotriade
Photo : Christian LE ROUX - ©2017-LMDM/LRX/FdLang-Cotriade

Recette de la cotriade


-oO§Oo-

Ingrédients


Basée à l'origine sur des poissons comme le chinchard, le congre, le maquereau et la sardine, on y trouve aujourd'hui des poissons plus nobles comme la daurade, le grondin ou le merlu.

L'ajout de crustacés, de légumes et d'aromates en a fait un plat de choix sur les cartes de la restauration maritime pour qui, plus il y a de variétés de poissons, crustacés etc..., plus la cotriade est considérée comme raffinée.

La cotriade chez les Minahouets

Cotriade fin des années 30.1.jpg
De coutume chez les Minahouets, la cotriade clôture les festivités de la fête des Langoustines. Elle est présidée par la reine et ses demoiselles d'honneur devenues au fil des ans les Majestés.


Au menu, soupe de poissons, langoustines mayonnaise, merlu pommes de terre , far Breton.

Agrémentée à ses débuts par celles et ceux qui aimaient pousser la chansonnette, elle est désormais animée par le groupe "Rhum et Eau" avec comme il se doit "Partons la mer est belle" chanson maritime que l'on pourrait qualifier "d'hymne Minahouet".

A Locmiquélic, la grande cotriade populaire de la fête des Langoustines est depuis les années 30, l'un des évènements incontournables de l'été.

Elle puise son origine dans la fête des pêcheurs créée pour venir en aide aux familles de pêcheurs victimes de la tempête d'équinoxe de 1930.

D'abord servie à la salle de la Persévérante elle réunira, dès 1957, environ 350 convives dans la toute récente salle des fêtes et ce jusqu'en 1983.

A partir de cette date, elle migrera vers le terrain scolaire rue de la mairie et se déroulera sous un chapiteau qu'il faudra vite doubler vu la demande de participation.

Aujourd'hui c'est sur le site de l'anse de Normandèze que la grande cotriade populaire est désormais servie.

Préparation de la cotriade à Ste Catherine
Photo 1 : Christine Barbier Photo 2 : Jean Claude Le Ny
Don fait à l'association : ©1997-2001-LMDM/CB/JCLN/Cotriade

Cotriade fin des années 30.1.jpg
Cotriade 1964.jpg
Cotriade 1977-1.jpg
cotriade 1977-4.jpg
Préparation de la cotriade2.jpg
2006.1.1.jpg
90091241_1061000370940548_5533314712281808896_o.jpg
Image par défaut
Image par défaut